NOUVELLES
14/03/2013 08:19 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Québecor : Pierre Karl Péladeau cède sa place

Dès mai, le conglomérat médiatique Québecor sera dirigé par l'actuel président et chef de la direction de Vidéotron, Robert Dépatie, qui remplacera Pierre Karl Péladeau. Ce dernier présidera le conseil de l'agence QMI, de TVA, et sera vice-président du conseil de Québecor.

M. Péladeau « continuera à assumer les responsabilités des dossiers stratégiques de l'entreprise », précise le communiqué de Québecor.

Ces changements, qui entreront en vigueur le 8 mai à la suite de la tenue de l'assemblée annuelle des actionnaires, surviennent dans le cadre du départ à la retraite de Serge Gouin, qui occupait la présidence du conseil d'administration de Québecor Média depuis la création de la compagnie, en 1999.

Pierre Karl Péladeau est président et chef de la direction de Québecor depuis 14 ans. Son successeur, Robert Dépatie, est à la tête de Vidéotron depuis 2003. Il restera chef de la direction du câblodistributeur, et Manon Brouillette deviendra présidente et chef de l'exploitation de Vidéotron.

D'ailleurs, Françoise Bertrand reste la présidente du conseil de Québecor.

Québecor est actionnaire majoritaire de Québecor Média avec la Caisse de dépôt et placement du Québec. L'entreprise regroupe notamment Vidéotron, le Groupe TVA, la Corporation Sun Media, qui édite plusieurs quotidiens au pays comme le Journal de Montréal et l'Ottawa Sun, TVA Publications et le Groupe Archambault.

Des profits en baisse

Au quatrième trimestre, le bénéfice net de Québecor attribuable aux actionnaires a été de 9,2 millions de dollars, contre 85,4 millions de dollars à la même période en 2011. Ses revenus ont été de 1,14 milliard de dollars, en baisse de 5,6 millions de dollars.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, le bénéfice net attribuable aux actionnaires a été de 167,7 millions de dollars, soit un recul de 33 millions de dollars par rapport à 2011. Les revenus de Québecor en 2012 ont atteint 4,35 milliards, en hausse de 145,2 millions de dollars, surtout en raison de revenus en progression dans le secteur des télécommunications. 

Québecor explique avoir revu ses activités, notamment celles de ses salles de nouvelles, en publicité et de son secteur des imprimeries, ce qui lui a permis des économies annuelles estimées à 45 millions de dollars.