NOUVELLES
14/03/2013 11:42 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Paris et Ottawa optimistes sur un accord de libre-échange UE-Canada

Les Premiers ministres français Jean-Marc Ayrault et canadien Stephen Harper se sont dits jeudi à Ottawa optimistes sur la conclusion d'un accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, qui serait la "tête de pont" d'un accord similaire UE/Etats-Unis.

"Je suis optimiste, mais les choses les plus difficiles sont toujours à la fin", a estimé M. Harper à propos de cette négociation, qui achoppe encore sur quelques dossiers, dont celui des produits agricoles, lors d'une conférence de presse au terme d'entretiens entamés la veille.

"Nous avons bien avancé. Je confirme ce que dit le Premier ministre" canadien, a affirmé M. Ayrault: "Il reste maintenant une dernière phase qu'il faut réussir".

Le dirigeant français a mentionné aussi des questions à régler concernant la propriété intellectuelle et le respect de la diversité culturelle.

"Si cet accord aboutit et qu'il est exemplaire", notamment sur la diversité culturelle --objet de préoccupations québécoises face à la France, et françaises et européennes face aux Américains--, "il ne sera pas sans influence sur le contenu des négociations entre l'UE et les Etats-Unis", a-t-il poursuivi.

"Nous souhaitons être à l'avant-garde, exemplaires, pour qu'ensuite ce que nous aurons fait de meilleur puisse avoir des conséquences positives pour d'autres négociations, des précurseurs en quelque sorte", a-t-il ajouté.

M. Harper, tout en confirmant qu'il était souhaitable pour Ottawa de conclure l'accord avant les Américains, a souligné toutefois que son pays ne signerait l'entente avec l'UE que lorsque celle-ci répondrait "aux meilleurs intérêts de l'économie canadienne".

"Pour les Européens, il sera important d'obtenir cette tête de pont au Canada, en vue de leurs ambitions pour une entente avec les Etats-Unis", a-t-il déclaré.

Plusieurs accords ont été signés jeudi matin entre la France et le Canada, notamment sur la mobilité des jeunes et la sécurité sociale. Un plan d'action conjoint dans les domaines de la science, la technologie, l'innovation et l'entrepreneuriat a également été adopté.

pg-via/jl/are/mdm