NOUVELLES
14/03/2013 03:08 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Obama et Xi abordent d'emblée la Corée du Nord et la cybersécurité

Le président Barack Obama et son homologue chinois fraîchement élu Xi Jinping ont évoqué d'emblée jeudi les sujets pressants de la Corée du Nord et de la cybersécurité, alors que les Etats-Unis annonçaient les visites prochaines de ministres de premier plan à Pékin.

Après l'agence officielle Xinhua, la Maison Blanche a confirmé un appel téléphonique à l'initiative de M. Obama, lors duquel le président américain souhaitait féliciter son nouvel homologue et "discuter de l'avenir des relations américano-chinoises". De même source, "les deux dirigeants se sont accordés sur l'utilité de relations de haut niveau régulières".

Selon Xinhua, le nouveau président chinois "a souligné que tant que les deux parties maintiennent un esprit de respect mutuel, d'ouverture et de tolérance, la Chine et les Etats-Unis seront en mesure de réaliser davantage dans la région Asie-Pacifique et de faire du Pacifique un océan de paix et de coopération".

Les deux présidents ont également discuté de la crise suscitée par le programme nucléaire nord-coréen et de la cybersécurité. "Xi a exprimé les principes et les positions de la Chine sur ces questions", a rapporté l'agence.

L'exécutif américain a été plus disert, expliquant que M. Obama avait "souligné la menace que représentent les programmes nucléaire et balistique nord-coréen pour les Etats-Unis, ses alliés et la région". Le dirigeant a aussi souhaité une "coordination étroite avec Pékin pour faire en sorte que la Corée du Nord respecte ses engagements de dénucléarisation".

La sécurité des réseaux informatiques est devenue un sujet brûlant entre les deux principales puissances mondiales, M. Obama étant pour la première fois monté au créneau cette semaine en évoquant des attaques informatiques contre les Etats-Unis "soutenues par l'Etat", sous-entendu chinois. Il avait même parlé de conversations "musclées" avec Pékin à ce sujet.

La Chine, qui s'est défendue d'être au centre d'une opération concertée d'espionnage informatique et de vols de secrets industriels, a affirmé qu'elle était prête à coopérer avec les Etats-Unis pour combattre la cybercriminalité.

Le communiqué de la Maison Blanche a adopté un ton neutre en notant que "le président (Obama) a souligné l'importance de réagir face aux menaces sur la cybersécurité, qui représentent un problème commun" aux deux pays.

La conversation entre MM. Obama et Xi, quelques heures à peine après que ce dernier eut formellement accédé à la plus haute marche du pouvoir en étant élu comme prévu par le Parlement, a coïncidé avec l'annonce par Washington de l'envoi de hauts responsables ministériels américains à Pékin dans les semaines à venir.

Le département du Trésor a révélé que le secrétaire au Trésor Jacob Lew se rendrait en Chine les 19 et 20 mars, officiellement pour "souligner l'importance de la relation économique entre les Etats-Unis et la Chine" et "établir des liens avec la nouvelle direction" chinoise.

De son côté, le secrétaire d'Etat John Kerry, également nouveau dans ses fonctions, se rendra en Chine à la mi-avril dans le cadre d'une tournée asiatique, a indiqué la diplomatie américaine.

Les Etats-Unis avaient reçu M. Xi, qui n'était alors que vice-président, avec tous les honneurs le 14 février 2012, le gratifiant d'un entretien dans le Bureau ovale avec M. Obama, ainsi que de visites au département d'Etat et au Pentagone.

tq/rap

PLUS:afp