NOUVELLES
14/03/2013 08:54 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Ligue des champions: Barça, Bayern et Real sereins avant les quarts

Barcelone et le Real Madrid, passés en force après des matches aller compliqués, ainsi que le Bayern Munich, à peine atteint par son revers à domicile contre Arsenal, émargent au rang des favoris et attendent sereinement le tirage des quarts de finale de la Ligue des champions vendredi.

Les rencontres en haute altitude entre les huit meilleures équipes d'Europe auront lieu les 2-3 puis 9-10 avril, laissant ainsi peu de temps pour cogiter entre l'aller et le retour.

Mais alors que le tirage au sort est intégral, le Barça, le Real et le Bayern, même privés d'un statut de tête de série, peuvent sereinement envisager la suite.

Semblant en perte de vitesse après les 8e de finale aller, les Catalans ont en effet renversé spectaculairement la vapeur au retour avec un carton 4-0 contre l'AC Milan après la défaite initiale 2-0.

Quant aux Merengue, ils ont été gagner 2-1 à Old Trafford contre Manchester United, qui les avaient neutralisés 1-1 à l'aller.

Du coup, le leader de la Liga, également contesté après son élimination en Coupe du Roi par le Real, et son dauphin madrilène s'annoncent de nouveau comme des favoris légitimes pour le sacre du 25 mai en l'absence de tout club anglais pour la première fois depuis le printemps 1996.

D'autant que Messi (7) s'est remis mardi à marquer et qu'il talonne désormais Ronaldo (8) au classement des buteurs.

Seul bémol à gérer pour les Madrilènes, l'état de forme de Casillas, qui s'est fracturé une main mi-janvier et devrait avoir remis les gants d'ici-là après plus de deux mois d'absence.

Après le match aller et sa victoire 3-1 sur la pelouse d'Arsenal, le Bayern faisait lui figure de favori tranquille. Mais après sa 2e défaite de la saison à domicile au retour (0-2), le club bavarois a perdu un peu de sa superbe même s'il semble plus armé qu'en mai 2012, lorsqu'il s'était fait piquer en finale à Munich "son" titre par Chelsea.

Qui sont donc les cinq autres clubs à trembler pour éviter une confrontation déséquilibrée ?

Dans la liste, si la Juventus et le Paris SG, leaders en Italie et en France, doivent moins frissonner que les "petits Poucets" Malaga ou Galatasaray, ils ne doivent pas faire les fiers non plus.

Mais les Turinois, qui viennent de se détacher dans leur Championnat, peuvent désormais se plonger entièrement dans la C1.

Pour le nouveau riche parisien, qui fait bien des envieux en Europe, c'est l'inverse et il se retrouve aussi toujours en lice en Coupe de France. Attention donc à l'indigestion au printemps ! Mais attention aussi à sa tradition de "coupeur de têtes" espagnoles, comme il l'a rappelé au tour précédent en disposant de Valence.

Dernier nom, celui du Borussia Dortmund, lui aussi dans une situation particulière et qui a éliminé dans un relatif anonymat le Shakhtar Donetsk (2-2, 3-0). Avec son beau jeu, le double champion d'Allemagne est décroché en Bundesliga et n'a plus d'autre objectif que d'enjoliver sa saison et pourquoi pas, maintenant ou plus tard, d'éliminer son grand rival national munichois.

Du côte de la Bavière et du président du conseil d'administration Karl-Heinz Rummenigge, qui lutte ouvertement contre la puissance financière du PSG, on ne serait sûrement pas contre l'idée de faire rendre gorge dès maintenant à cet encombrant rival.

cd/stt/chc