NOUVELLES
14/03/2013 03:29 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Le Manitoba injecte des fonds supplémentaires dans la lutte contre l'intimidation

La ministre de l'Éducation Nancy Allan a annoncé jeudi que le gouvernement versera 116 000 $ à l'organisme Safe Schools Manitoba, qui offre du support aux parents d'enfants victimes d'intimidation.

Elle a précisé qu'elle espère ainsi inclure le plus de personnes possible dans la lutte contre le harcèlement à l'école et offrir des outils pour détecter et combattre l'intimidation.

Nancy Allen souhaite que le projet de loi 18 soit approuvé avant la rentrée scolaire, cet automne.

Polémique entourant le projet de loi 18

Le projet de loi 18 pour combattre l'intimidation modifie la Loi sur les écoles publiques. Il oblige les écoles confessionnelles et les membres de la communauté les entourant à accommoder des groupes de soutien, comme des alliances d'élèves gais et hétérosexuels.

Par conséquent, il a suscité beaucoup de réactions dans certains milieux, notamment dans certaines écoles confessionnelles où l'homosexualité est considérée comme un péché.

La ministre Allan n'a pas voulu commenter la possibilité que ce projet loi soit contesté en cour. Elle a toutefois rappelé l'importance de lutter contre cette problématique qu'est l'intimidation dans le milieu scolaire et sur les réseaux sociaux.