NOUVELLES
14/03/2013 07:51 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Le bénéfice et les revenus de Québecor ont diminué au quatrième trimestre

MONTRÉAL - Les profits et revenus du géant médiatique québécois Québecor (TSX:QBR.A) ont diminué au quatrième trimestre de 2012.

L'entreprise a annoncé jeudi un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 9,2 milions $, ou 15 cents par action, au quatrième trimestre, contre 85,4 millions $, ou 1,34 $ par action, en 2011. Cela représente une baisse de 76,2 millions $.

Ses revenus se sont chiffrés à 1,14 milliard $, en baisse de 5,6 millions $ par rapport au quatrième trimestre de 2011.

Pour l'ensemble de l'exercice financier 2012, le bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est situé à 167,7 millions $, ou 2,65 $ par action de base. Il s'agit d'une baisse de 33 millions $ par rapport à celui de 201 millions $, ou 3,14 $ par action, enregistré en 2011.

Les revenus de Québecor en 2012 ont atteint 4,35 milliards $. Ils ont augmenté de 145,2 millions $, principalement en raison d’une croissance de 8,4 pour cent des revenus du secteur des télécommunications.

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, a souligné que les résultats pour l’exercice 2012 reflétaient le bien-fondé de la stratégie d’investissement mise en place au cours des dernières années, principalement en téléphonie mobile, dans la modernisation du réseau de Vidéotron et dans le développement de nouveaux produits attrayants, dont illico télé nouvelle génération, lancé en 2012.

Les résultats du secteur Média d’information ont par ailleurs accusé un recul important en 2012, par rapport à l’exercice précédent.

M. Péladeau a fait valoir que les médias traditionnels imprimés connaissaient des bouleversements importants qui, combinés à une conjoncture économique stagnante, ont affecté négativement la rentabilité des publications de Québecor.

Une revue des activités d’information, de salles de presse, de publicité et d’imprimerie a été entreprise dans le but d’alléger la structure organisationnelle et d’accélérer la prise de décisions.

Des économies annuelles estimées à 45 millions $ seront réalisées dans le cadre de ces changements organisationnels.