NOUVELLES
14/03/2013 06:27 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

L'économie canadienne améliore son classement grâce au recul d'autres pays

OTTAWA - Le Canada est passé en 2012 au 6e rang des 16 pays évalués par le Conference Board du Canada dans son Bilan comparatif annuel sur l'économie, essentiellement grâce au recul d'autres pays.

Avec une note restée à «B», la progression du Canada du 11e rang avant la récession de 2008 au 6e rang ne peut néanmoins cacher que le Canada a des résultats assez médiocres comparé aux économies les plus prospères.

Sauf sur les plans de l'inflation et de la croissance de l'emploi, Le Canada arrive loin derrière les pays en tête du peloton pour tous les autres indicateurs économiques.

Glen Hodgson, vice-président principal et économiste en chef, explique que depuis longtemps le Canada a du retard en matière de productivité de la main-d'œuvre et d'investissement étranger direct. Il ajoute que même dans les domaines où le Canada a fait des progrès, d'autres pays réussissent mieux.

Comme la plupart des pays comparables, le Canada obtient un «A» pour l'inflation et un «B» pour la croissance du produit intérieur brut (PIB), la croissance de la productivité de la main-d'œuvre, la croissance de l'emploi et le taux de chômage.

Le classement général du Canada est toutefois affaibli par des notes de «C» pour le revenu par habitant et l'investissement étranger direct sortant et par un «D» pour l'investissement entrant.

Au chapitre du revenu par habitant, le Canada était au 8e rang en 2012 avec 36 138 $ US, soit presque 12 000 $ de moins qu'en Norvège, le pays en tête du peloton pour cet indicateur.

De plus, le revenu par habitant au Canada est égal à 84 pour cent de ce qu'il est aux États-Unis. L'écart du revenu par habitant entre les deux pays a triplé entre 1980 et 2012.