NOUVELLES
14/03/2013 05:32 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

La Canadienne Kaetlyn Osmond se trouve 4e au terme du programme court

LONDON, Ont. - La Canadienne Kaetlyn Osmond s'est classée quatrième au programme court des Mondiaux de patinage artistique, jeudi.

La Sud-Coréenne Kim Yu-Na a inscrit 69,97 points, l'emportant à sa première compétition majeure depuis les Mondiaux de 2011.

L'Italienne Carolina Kostner, championne mondiale en titre, a terminé deuxième (66,86), suivie de la Japonaise Kanako Murakami (66,64).

En danse sur glace, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont fini deuxièmes du programme court.

Virtue et Moir (73,87), médaillés d'or olympique, auront fort à faire pour rattraper les Américains Meryl Davis et Charlie White, qui ont dominé le programme court avec 77,12 points. Les Ontariens ont manqué de synchronisme à un certain moment de leur routine.

«L'écart est grand, a concédé Moir. C'est un gros test... ce serait facile de critiquer les scores accordés par les juges, mais nous allons plutôt retenir la façon dont nous avons patiné, et aussi cette sensation de patiner devant une foule très partisane.»

Les Russes Ekaterina Bobrova et Dmitri Soloviev se sont classés troisièmes (70,05), trois rangs devant les Canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje.

Osmond a obtenu 64,73 points pour sa prestation au son de «Girl on Fire», d'Alicia Keys.

La patineuse de 17 ans a fait deux triples boucles piqués, un triple flip et un double Axel, épiçant les transitions avec des mouvements d'épaules et des déhanchements.

«Elle aime être sous les feux de la rampe, a dit Ravi Walia, l'entraîneure d'Osmond depuis que cette dernière a 10 ans. Elle a toujours été comme ça. Elle est comme une artiste. Elle est très spéciale mais en même temps, elle est très forte au niveau technique.»

Osmond n'était pas nerveuse, notamment car elle a respecté sa stratégie de réfléchir le moins possible dans les instants avant ses sauts.

Sa ville natale, à Terre-Neuve-et-Labrador, a par ailleurs récemment érigé un panneau disant «Bienvenue à Marystown, ville de Kaetlyn Osmond».

Kim a pris une pause après avoir participé aux Mondiaux de 2011, prenant part à des spectacles et contribuant à l'effort fructueux de Pyeongchang pour obtenir les Jeux d'hiver de 2018. Elle n'a pas semblé rouillée, patinant plutôt avec la grâce qui l'a menée vers l'or aux Jeux olympiques de 2010, à Vancouver.