NOUVELLES
14/03/2013 08:30 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Israël : Benyamin Nétanyahou réussit à former un gouvernement

Après des semaines de négociations ardues avec les partis du centre droit et de la droite nationaliste religieuse, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a finalement réussi à former un gouvernement de coalition qui, pour une rare fois depuis les années 1970, n'inclura pas de représentants des partis ultra-orthodoxes.

Réélu le 22 janvier dernier, Benyamin Nétanyahou s'est finalement entendu jeudi avec le leader du parti centriste Yesh Atid, Yaïr Lapid, et Naftali Bennett, le chef de file du Foyer juif, un mouvement nationaliste religieux proche des colons.

Benyamin Nétanyahou et Yaïr Lapid, qui dirige le deuxième parti en importance à la Knesset, ont dû travailler particulièrement fort pour trouver un accord qui leur permettra de gouverner le pays puisque le Likoud, dirigé par Benjamin Netanyahou, s'appuie historiquement sur les partis nationalistes de droite et les partis juifs ultra-orthodoxes pour former ses gouvernements de coalition. Depuis la fin des années 1970, les ultra-orthodoxes ont participé à tous les gouvernements, sauf un au début des années 2000.

Yaïr Lapid change la donne

Cette fois, Benjamin Netanyahou a dû composer avec les visées de Yaïr Lapid dont le parti détient le plus grand nombre de sièges au parlement après le Likoud de M. Netanyahou.

Champion de la classe moyenne, Yaïr Lapid s'est fait élire en promettant une meilleure répartition du fardeau fiscal ainsi que des réformes pour abaisser le prix des logements.

Il réclame également une cure d'amaigrissement pour le gouvernement, ainsi que la conscription des jeunes religieux ultra-orthodoxes, dont la plupart sont exemptés de service militaire en Israël.

Les négociations entre les trois partis de la coalition achoppaient notamment sur le partage des postes au sein du gouvernement et sur des questions épineuses comme la réforme de la conscription militaire.

On s'attend d'ailleurs en Israël à ce que le prochain gouvernement abolisse le système controversé qui exemptait automatiquement du service militaire les séminaristes juifs ultra-orthodoxes.

Les postes attribués

Dans ce nouveau gouvernement, Yaïr Lapid, chef du Yesh Atid et ancienne vedette de la télévision, obtiendra le ministère des Finances, un poste de grande influence, ainsi que celui de l'Éducation.

Le parti du milliardaire Naftali Bennett, le Foyer juif, contrôlera pour sa part les ministères du Logement et du Commerce. Ce parti est associé aux colons de la Cisjordanie.

Le parti de Benyamin Nétanyahou, le Likoud, conserve quant à lui les puissants ministères de la Défense et de l'Intérieur.

En attendant Barak Obama

La ratification de l'accord sur lequel reposera le nouveau gouvernement israélien doit avoir lieu jeudi soir.

Le nouveau gouvernement devrait quant à lui être assermenté lundi prochain, soit deux jours avant la visite du président américain Barack Obama en Israël.