NOUVELLES
14/03/2013 07:43 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Irak : au moins 22 morts dans des attentats à Bagdad

L'assaut du ministère irakien de la Justice et des attentats à la bombe ont fait au moins 22 morts et des dizaines de blessés jeudi au coeur Bagdad.

Tandis que des explosions retentissaient à proximité des ministères des Affaires étrangères et de la Culture, des hommes armés prenaient d'assaut le ministère de la Justice - où travaillent près de 1000 personnes - avant l'intervention des policiers irakiens.

Les attaques ont eu lieu non loin d'une entrée de la « Zone verte », un périmètre sous très haute surveillance où se trouvent notamment le parlement et plusieurs ambassades.

L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les groupes armés sunnites, dont Al-Qaïda en Irak, s'en prennent régulièrement aux forces de sécurité et aux représentants du gouvernement du chiite Nouri al-Maliki.

Au moins 134 000 morts et une facture de plus de 2000 milliards de dollars pour les États-Unis

À quelques jours du 10e anniversaire de l'invation américaine en Irak, une étude du Watson Institute for International Studies de l'Université Brown indique que la guerre en Irak a coûté la vie à au moins 134 000 civils irakiens, et pourrait avoir entraîné la mort de quatre fois plus de personnes. En incluant la police, les insurgés, les journalistes
et les travailleurs humanitaires, le nombre de victimes de la guerre est estimé entre 176 000 et 189 000, selon cette étude.

La guerre en Irak a part ailleurs coûté 1700 milliards de dollars aux Américains, auxquels il faut ajouter 490 milliards de dollars de prestations à verser aux anciens combattants, selon l'étude réalisée par une trentaine d'experts et d'universitaires.

Avec les intérêts, l'institut estime que l'ensemble des dépenses pourraient atteindre 6000 milliards de dollars au cours des quatre prochaines décennies.

PLUS:rc