NOUVELLES
14/03/2013 06:30 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

GP d'Australie - Cheveux courts et idées longues pour la rentrée

Les cheveux courts de Kimi Räikkönen, très souriant, et la confiance de Mercedes, qui investit à long terme, ont marqué l'ultime journée de préparation au Grand Prix d'Australie de F1, première manche de la saison 2013, avant les essais libres vendredi.

Lewis Hamilton, la nouvelle recrue de l'écurie Mercedes-AMG, et son équipier Nico Rosberg, autre résident monégasque, ont ouvert le bal lors d'une conférence de presse en bord de mer, du côté du quartier de St Kilda.

Le Britannique et l'Allemand ont dit leur plaisir de travailler ensemble et "d'avoir le même ressenti sur la voiture, ce qui permet de gagner du temps avec les ingénieurs".

"Il y aura forcément des moments plus délicats, des incompréhensions sur la piste, mais c'est normal, car ce sont deux pilotes très compétitifs, et je ne pense pas qu'il y aura de gros écarts entre eux. Je pense que c'est la meilleure paire de pilotes de la F1 actuelle", a ajouté Ross Brawn, le Team Principal de Mercedes-AMG, escorté de son nouveau "directeur opérationnel", Toto Wolff.

Puis les deux pilotes des Flèches d'Argent sont partis au briefing des pilotes et Hamilton a passé un moment à la conférence de presse de la Fédération internationale (FIA), à côté de trois autres champions du monde, Sebastian Vettel (Red Bull), Fernando Alonso (Ferrari) et un Kimi Räikkönen (Lotus) plus décontracté qu'à l'habitude et rajeuni de dix ans par ses cheveux courts et son absence de casquette, malgré le soleil.

"Ce sera une saison très longue, et nous repartons de zéro, sans trop savoir comment ça va se passer", a dit Vettel, triple champion du monde en titre mais toujours aussi motivé, accompagné de son équipier Mark Webber et de Daniel Ricciardo (Toro Rosso), les deux régionaux de l'étape.

"Chaque pilote veut remporter son Grand Prix à la maison, car c'est un sentiment fantastique. Mais ça ne rend pas les choses plus faciles de courir dans mon pays", a dit Webber, 36 ans, nouveau vétéran de la F1 depuis la retraite de Michael Schumacher. "On a vraiment hâte que ça commence", a dit Ricciardo, pour résumer le sentiment général.

"Ce ne sera pas difficile de faire mieux qu'en 2012", a souri Alonso, vice-champion du monde l'an dernier et qui avait terminé 5e en Australie.

Pour lui, les deux premiers GP (Australie et Malaisie), "sur des circuits difficiles", permettront de se faire une idée plus précise, après un hiver studieux où, contrairement au précédent, Ferrari a obtenu sur les pistes espagnoles de Jerez et Barcelone "les résultats auxquels nous nous attendions".

Les deux premières séances d'essais libres sont prévues vendredi et la pluie pourrait faire des siennes samedi, jour de qualifications pour la première grille de départ de cette saison qui s'annonce très ouverte. La course débutera dimanche à 17h00 locales (07h00 en France) et se terminera au coucher du soleil.

dlo/gf/pid