NOUVELLES
14/03/2013 11:05 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Google Reader: le lecteur de flux RSS disparaîtra le 1er juillet

Google

Beaucoup d'internautes affichaient leur déception jeudi face à la fermeture du lecteur de flux RSS Google Reader, annoncée par le géant de l'internet pour début juillet.

Une pétition appelant à conserver le service, postée sur le site change.org, avait recueilli près de 73.800 signatures vers 20H45 GMT.

"Notre confiance dans les autres produits de Google (Gmail, YouTube, et oui, même Google+) requiert que nous ayons confiance dans le fait que vous respectez comment et pourquoi nous utilisons vos services. Il ne s'agit pas juste de nos données dans Reader", explique l'auteur de la pétition, le New-Yorkais Dan Lewis.

Google Reader figurait également parmi les sujets les plus discutés sur le site de micro-blogs Twitter.

Google Reader avait été lancé en 2005 pour permettre aux internautes de suivre les mises à jour des sites qui les intéressaient en utilisant les flux RSS. Twitter justement a contribué à le rendre obsolète, en donnant aux gens des mises à jour en temps réel sur leur ordinateur ou leur appareil mobile.

"Même si le produit a des utilisateurs fidèles, sur les années son usage a baissé", a commenté Urs Holzle, chef des infrastructures de Google, dans le message annonçant la fermeture du service sur un blog du groupe.

Certains défenseurs de Google Reader soulignaient toutefois qu'il restait utilisé pour contourner la censure, par exemple dans certains pays du Moyen-Orient comme l'Iran. Les données de Google Reader sont hébergées sur les serveurs de Google, ce qui signifient que pour les bloquer, les censeurs doivent bloquer l'accès à presque tous les sites du géant de l'internet.