NOUVELLES
14/03/2013 11:13 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Diverses histoires de prête-noms à la commission

Un texte de François Messier

La commission Charbonneau termine sa semaine d'audiences publiques en faisant entendre quatre témoins qui ont admis avoir servi de prête-noms pour faire des contributions politiques à Union Montréal. 

L'enquêteur de la commission André Noël est venu expliquer en lever de rideau de ce segment que la commission a identifié huit personnes qui ont admis avoir été remboursées d'une manière ou d'une autre, ce qui est illégal.

Six d'entre elles sont liées à des compagnies de construction, des firmes d'ingénieurs, ou de promotion immobilière, a précisé André Noël.

L'ex-journaliste de La Presse devenu enquêteur, a expliqué que la commission avait identifié 1371 contributions de 1000 $ faites à Union Montréal lors des deux dernières années électorales, soit en 2005 et en 2009.

La commission a ensuite identifié des adresses dans des secteurs moins riches de la Ville, grâce à Google Street View, afin d'identifier des résidences où il était moins plausible que des donateurs aient fait des dons de 1000 $.