NOUVELLES
14/03/2013 02:47 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Crescent Point Energy met un frein aux acquisitions majeures

CALGARY - Le producteur de pétrole brut léger Crescent Point Energy (TSX:CPG) a décidé de mettre un frein aux acquisitions majeures, cette année, après avoir mis la main sur quelque 3 milliards $ d'actifs en 2012, ce qui lui a notamment permis de s'installer dans l'État américain de l'Utah.

Crescent Point préfère se concentrer sur sa croissance interne, a expliqué jeudi son président et chef de la direction, Scott Saxberg, à la suite de l'annonce des résultats financiers trimestriels de l'entreprise.

La société pétrolière a indiqué avoir enregistré une perte nette de 95,2 millions $, ou 26 cents par action, au quatrième trimestre, période incluant une perte sur produits dérivés latente de 20,1 millions $.

Cela se compare à la perte nette de 86,2 millions $, ou 30 cents par action, de la même période il y a un an, qui incluait une perte sur produits dérivés latente de 6,1 millions $.

Les revenus tirés de la vente de pétrole et de gaz ont néanmoins augmenté pour atteindre 727,4 millions $ au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre, contre 630,4 millions $ un an plus tôt.

La production de Crescent Point a été en moyenne de plus de 108 000 barils d'équivalent pétrole par jour au quatrième trimestre, en hausse par rapport à celle de 81 210 barils d'équivalent pétrole par jour de la même période en 2011.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Crescent Point Energy valaient 38,92 $, en baisse de deux cents ou moins d'un pour cent.