NOUVELLES
14/03/2013 09:52 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

C'est le retour au calme dans le village natal du cardinal Marc Ouellet

LA MOTTE, Qc - La retraite devra attendre pour les propriétaires du seul commerce dans le village d'origine du cardinal Marc Ouellet, et la paisible municipalité de La Motte, en Abitibi-Témiscamingue, a fait ses adieux, jeudi, au cirque médiatique qui a quitté le village.

Des médias nationaux et internationaux sont descendus sur La Motte au cours du dernier mois après que le nom de Marc Ouellet soit ressorti comme l'un des favoris pour devenir pape. La présence médiatique a connu son apogée avec le début du conclave plus tôt cette semaine.

Toute cette attention a fait rêver des locaux comme Lise Breault, copropriéaire du dépanneur. Elle aimait l'idée que La Motte puisse soudainement devenir le lieu de naissance du pape, et ce faisant une destination touristique importante.

Mme Breault a dit avoir reçu une offre d'achat verbal pour son commerce, l'Épicerie Chez Flo, de la part d'un agent immobilier la semaine dernière pour 269 000$, soit 17 000$ de plus que ce qu'elle avait demandé lorsqu'elle a tenté de vendre le dépanneur il y a quelques années.

Elle avait prévu vendre des souvenirs comme des articles religieux, des t-shirts et des casquettes au magasin, qui est situé de l'autre côté de la rue de l'église où Mgr Ouellet avait été ordonné prêtre.

Mais le choix du pape François d'Argentine plutôt que Marc Ouellet de La Motte signifie que ses rêves de retraite devront attendre encore quelques années.

«Ça fait 22 ans que l'on travaille sept jours par semaine», a déclaré Mme Breault, qui gérait un autre dépanneur avant de s'établir à La Motte.

«Nous voulions prendre notre retraite pour passer plus de temps avec nos petits-enfants.»

Elle a regardé le dernier camion satellite d'une station de télévision quitter le village jeudi matin peu de temps après qu'un groupe de journalistes de télévisions eurent filmé un dernier reportage depuis le village.

Le cirque médiatique n'avait pas été le bienvenu de tous dans la communauté agricole de 439 personnes située à 600 kilomètres au nord-ouest de Montréal. Plusieurs villageois avaient exprimé la crainte que la papauté du cardinal Ouellet mette fin au calme qui prévaut à La Motte.

La directrice générale de la ville, Rachel Cossette, s'est dite soulagée du choix du prochain pape «parce nous ne nous sentions pas prêts à gérer une telle augmentation du nombre de touristes».