NOUVELLES
14/03/2013 05:49 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Bernard Roy, ancien adjoint de Brian Mulroney, meurt du cancer

MONTRÉAL - L'ancien premier ministre Brian Mulroney a exprimé sa tristesse, jeudi, suite au décès de son ami proche et ancien chef de cabinet Bernard Roy.

M. Roy, qui avait également été procureur auprès de la Commission Gomery sur le scandale des commandites, a été emporté par le cancer mercredi à l'âge de 73 ans, a indiqué M. Mulroney.

Me Roy a été secrétaire principal du premier ministre Mulroney de 1984 à 1988. Il a joué un rôle important dans le chapitre de l'accord du lac Meech, dans la conclusion de l'accord de libre-échange Canada-États-Unis et du traité sur les pluies acides, et dans la création du Sommet de la francophonie.

M. Mulroney a décrit son ancien camarade comme un homme respecté, un athlète extraordinaire et un avocat accompli.

Une cérémonie religieuse aura lieu à l'église Saint-Léon-de-Westmount le 27 mars.

M. Mulroney avait rencontré Bernard Roy alors qu'ils étudiaient tous les deux à l'Université Laval.

«Bernard Roy, que j'ai connu pendant 50 ans, était véritablement un grand monsieur et un grand serviteur public du Canada, et c'était pour moi un honneur d'être connu comme son ami», a confié M. Mulroney jeudi à La Presse Canadienne, faisant l'éloge «d'un grand juriste et d'un homme de grande intégrité».

L'ancien premier ministre a rappelé le rôle clef que M. Roy avait joué dans plusieurs dossiers lorsqu'il travaillait à ses côtés, dont le rôle du gouvernement du Canada contre l'apartheid en Afrique du Sud.

Il a aussi souligné comment M. Roy avait à coeur son travail à la Commission Gomery, se souciant de faire preuve d'impartialité en tout temps dans un dossier qui impliquait largement le Parti libéral du Canada alors que lui était progressiste-conservateur.

«Il a dû travailler afin de s'assurer que personne ne le percevait comme étant partisan dans cette initiative. Il avait trop de respect pour le droit et pour la commission d'enquête que de faire autre chose que d'être très responsable, très juste et équitable envers tout le monde, et c'est une autre indication de la grandeur de cette homme-là», a déclaré M. Mulroney.