NOUVELLES
14/03/2013 11:51 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

Alonso, 1 sur 10

Fernando Alonso s'attend à une grande parité en Australie, ce week-end, entre les équipes de haut de grille. Dix d'entre nous peuvent gagner cette course, croit-il.

Comme raison principale : la stabilité de la réglementation technique.

À la vue du travail fait lors des essais présaison, Alonso croit que Ferrari, Red Bull, McLaren, Lotus et Mercedes-Benz seront dans le peloton de tête, et que 10 pilotes se disputeront la victoire.

« Personne ne peut dire qui gagnera la course dimanche, a-t-il expliqué dans le paddock jeudi. Il faut encore répondre à certaines questions qui sont apparues dans les essais présaison. Les équipes de pointe auront un léger avantage. »

« Il y aura plusieurs surprises dans les premières courses, ajoute-t-il. Entre les équipes de pointe, difficile de dire qui aura 2 ou 3 dixièmes d'avance, ce qu'il faut pour battre les autres. On ne verra peut-être pas comme en 2012 sept vainqueurs différents en sept courses. »

NDLR : Quand Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Canada en 2012, il était devenu le 7e vainqueur différent, après Jenson Button (Australie), Fernando Alonso (Malaisie), Nico Rosberg (Chine), Sebastian Vettel (Bahreïn), Pastor Maldonado (Espagne) et Mark Webber (Monaco).

Si Fernando Alonso croit que Ferrari peut se battre pour la victoire à Melbourne, c'est que l'équipe a créé cette fois une bonne voiture de base, la F138, qui ne demande qu'à évoluer.

« Nous comprenons mieux la voiture que l'an dernier à pareille date, affirme-t-il. Nous savons comment elle réagira dans telle ou telle situation. Nous sommes beaucoup plus persuadés de démarrer du bon pied. »