NOUVELLES
14/03/2013 04:26 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Accident ferroviaire : Transport Canada appelé à revoir ses procédures

Deux ans et demi après la mort de trois adolescents, heurtés par un train de Via Rail près de l'échangeur Turcot, à Montréal, la coroner Kristyna Pecko a rendu son rapport.

Elle recommande à Transport Canada de revoir la pratique de la mise en veilleuse du phare avant de la locomotive. Cette manœuvre aurait contribué au décès des trois jeunes hommes.

Le règlement permet au conducteur du train de réduire son phare pour ne pas aveugler les voitures venant en sens inverse. Mais comme nos collègues d'Enquête l'avaient révélé l'année dernière, la mise en veilleuse entraîne l'extinction presque complète du phare, ce qui n'a pas permis aux victimes ni aux conducteurs d'éviter la collision.

La coroner note que les barrières pour empêcher l'accès à la voie ferrée sont insuffisantes et recommande également une augmentation des patrouilles policières dans le secteur.

La mère d'une des victimes, Jamie McAllan, rappelle qu'il n'y avait aucune clôture à cet endroit, à l'époque. Elle déplore que le rapport ne se prononce pas sur la nécessité de rendre la loi sur la sécurité ferroviaire plus sévère.

L'accident qui a causé la mort de Dylan Ford, Mitchell Bracken-Guenet et Ricardo Conesa est survenu le 31 octobre 2010.

D'après les informations de Sylvie Fournier

Reportage du 5 avril 2012 :