POLITIQUE
13/03/2013 12:19 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Union Montréal réfléchit à son avenir

Agence QMI

Radio-Canada a appris que le parti Union Montréal, éclaboussé depuis des mois par la commission Charbonneau, tiendra samedi une importante assemblée de consultation, au cours de laquelle la trentaine d'élus toujours en poste seront invités à réfléchir à l'avenir de la formation. 

Depuis la démission de Gérald Tremblay en novembre dernier, le nombre d'élus d'Union Montréal a fondu de moitié. Et rien n'indique que l'hémorragie est terminée. Le parti au pouvoir durant 11 ans à Montréal vit une crise d'identité, amplifiée par les travaux quotidiens de la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de construction (CEIC).

Cette assemblée aura lieu alors que le ministre des Affaires municipales Sylvain Gaudreault vient de déposer un projet de loi pour réduire de 1000 $ à 300 $ le maximum de contribution d'un citoyen à un parti politique municipal, en vue de la prochaine campagne. 

Le maire de Montréal Michael Applebaum, un ancien élu d'Union Montréal devenu indépendant, considère aussi que l'argent n'est plus aussi important qu'auparavant en politique municipale.

Outre le nouveau projet de loi de Québec, c'est surtout l'impact de la commission Charbonneau sur l'image du parti qui alimentera la réflexion des élus d'Union Montréal en fin de semaine.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine

INOLTRE SU HUFFPOST

Perquisition à l'hôtel de ville