NOUVELLES
13/03/2013 03:38 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Sept jeunes hommes condamnés à mort exécutés en Arabie (témoin)

Sept jeunes hommes condamnés à mort pour attaque à main armée ont été exécutés mercredi en Arabie saoudite en dépit d'appels d'organisations de défense des droits de l'Homme à les épargner, a indiqué un témoin à l'AFP.

"Les sept hommes ont été fusillés sur une place publique de la ville d'Abha", dans le sud du royaume, a précisé ce témoin.

Ils avaient été condamnés à mort pour vol à main armée et braquage de boutiques de bijoux en 2005, alors qu'ils étaient mineurs.

Des défenseurs des droits de l'Homme avaient appelé les autorités à surseoir à l'exécution de ces condamnés, âgés de 20 à 24 ans, estimant que leur procès avait été entaché d'irrégularités et qu'ils avaient été torturés.

"L'exécution des sept hommes serait un acte de pure brutalité", avait affirmé Amnesty International dans un communiqué publié peu avant l'exécution.

"Il serait choquant que les autorités saoudiennes mènent ces exécutions", avait indiqué de son côté Human Rights Watch, estimant qu'il est "grand temps que les Saoudiens arrêtent d'exécuter des gens ayant commis des crimes en étant mineurs".

Trois experts des droits de l'Homme à l'ONU avaient également demandé mardi à Ryad de surseoir à l'exécution imminente des sept hommes, faisant valoir que leur procès avait enfreint les normes internationales de la justice.

L'exécution était d'abord prévue pour le 5 mars mais a été reportée d'une semaine.

Depuis le début de l'année, 25 personnes ont été exécutées dans le royaume, et en 2012, 76 personnes avaient été décapitées, selon un décompte établi par l'AFP à partir de communiqués du ministère de l'Intérieur.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique de manière stricte la charia (loi islamique).

str-at/vl