NOUVELLES
13/03/2013 08:26 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Reprise des travaux de la commission parlementaire sur Gentilly-2

Le député de Saint-Maurice, Luc Trudel a déposé une motion à l'Assemblée nationale mardi pour demander une reprise des travaux de la commission sur le déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 qui ont été brusquement interrompus en février. La motion a été adoptée.

Luc Trudel ne fait pas mention de l'exclusion de Danielle St-Amand dans le libellé de la motion. La motion initiale en faisait toutefois mention selon le député de Nicolet-Bécancour Donald Martel, mais cet aspect a été retiré de la motion finale. La députée de Trois-Rivières avait proposé elle-même de s'exclure de la commission pour favoriser la reprise des travaux. En février, un échange houleux entre la députée et la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet avait signé la fin des travaux. Le rapport final n'a pas été remis.

Même si la motion ne mentionne pas son exclusion, Danielle St-Amand ne participera pas aux travaux de la commission.

« J'avais déjà dit que si c'était le voeu de la ministre et du gouvernement pour que les travaux puissent reprendre, j'allais me retirer. J'ai déjà donné mes recommandations le 8 février, elles sont connues. Je les ai données à la commission aussi. L'important pour moi et pour les gens de chez nous, c'est vraiment qu'on puisse avoir un rapport avec des recommandations. Et à cet égard-là, j'ai accepté de ne pas participer aux travaux », explique la députée de Trois-Rivières Danielle St-Amand.

La motion a été déposée conjointement par le député péquiste de Saint-Maurice Luc Trudel et le député caquiste de Nicolet-Bécancour Donald Martel. Elle a été appuyée par le député de Québec solidaire dans Mercier Amir Khadir.

La motion prévoit le dépôt d'un rapport de la commission le 28 mars.