NOUVELLES
13/03/2013 02:32 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Réduction de l'accès au PEPS : l'Université Laval revoit ses plans

L'Université Laval n'aura pas à réduire l'accès au PEPS ou à sa bibliothèque les soirs et les fins de semaine pour faire face aux compressions financières imposées par le gouvernement québécois.

L'entente intervenue entre les recteurs et le gouvernement pendant le Sommet sur l'éducation supérieure permet à l'Université de revoir ses plans.

L'entente permet de réduire de 18 à 9 millions de dollars les compressions imposées à court terme, mentionne le recteur Denis Brière. « Ça va être 9 millions d'ici avril 2014. L'autre 9 millions va aller dans notre déficit. Il y avait 27 millions au début, donc il reste l'autre 18 millions qui est réparti sur 7 ans qui va être renfloué à même les réinvestissements », explique Denis Brière.

Ces réinvestissements devraient se préciser lors des chantiers mis en place par le gouvernement Marois.

Le recteur admet cependant que l'embauche de contractuels ou de professeurs sera gelée jusqu'en 2015 et qu'une des bouées de sauvetage de l'Université pour éviter d'autres coupes est de recruter de plus en plus d'étudiants.