POLITIQUE
13/03/2013 09:52 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Marc Garneau se retire de la course à la direction du Parti libéral du Canada (VIDÉO)

Marc Garneau a fait les calculs: il n'avait aucune chance de battre Justin Trudeau et de remporter la course au leadership du Parti libéral du Canada. Après lui avoir reproché son manque d'expérience et de substance, l'ex-astronaute a finalement décidé de se ranger derrière le grand favori.

S'il donne son appui à M. Trudeau, M. Garneau ne semble regretter en rien les mots durs qu'il a eu à l'endroit de son adversaire.

"Je crois que dans une course, même au sein d'un parti, on peut faire une course vigoureuse et se critiquer (...)", a insisté M. Garneau, qui juge avoir mené la bataille de façon constructive.

Mais en conférence de presse mercredi, il a contourné les questions des reporters qui lui demandaient s'il se ravisait et jugeait désormais que M. Trudeau a l'expérience nécessaire pour être à la tête du PLC.

"Je crois que Justin Trudeau, basé sur les chiffres, va gagner, c'est incontestable (...). Je suis là pour l'appuyer parce que je suis un fidèle libéral et je crois que Justin Trudeau sera le prochain premier ministre du Canada", a-t-il répété.

M. Garneau avait tenté, à quelques reprises, de faire fléchir M. Trudeau, réclamant entre autres un débat à deux et insistant sur le manque de prises de position du député de Papineau. Mais ses efforts sont restés vains.

Sur Twitter, M. Trudeau a salué son nouveau supporter après son annonce. "Merci Marc Garneau pour ton appui et ton incroyable service envers les Canadiens. Il nous reste beaucoup de travail, ensemble!", a-t-il écrit.

M. Garneau avait en main un sondage interne qui le plaçait en deuxième place, a-t-il affirmé en point de presse. L'avance de M. Trudeau paraissait insurmontable avec 72 pour cent de l'appui des personnes sondées. M. Garneau suivait avec 15 pour cent, puis Joyce Murray (7 pour cent) et Martha Hall Findlay (5 pour cent). Le sondage ne tenait pas en compte la candidature de l'ex-ministre libéral Martin Cauchon et celles des autres aspirants chefs.

Il reste maintenant sept candidats pour la chefferie du Parti libéral du Canada. Le vote se tient dans quelques semaines et le gagnant sera annoncé le 14 avril prochain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les candidats à la chefferie du PLC