NOUVELLES
13/03/2013 05:42 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Manifestation contre l'indexation des droits de scolarité : deux arrestations (VIDÉO/PHOTOS)

Deux personnes ont été arrêtées mardi soir au centre-ville de Montréal à l'issue d'une manifestation visant à dénoncer l'indexation de 3 % des droits de scolarité annoncée par le gouvernement de Pauline Marois.

Pour la deuxième fois en deux semaines, les manifestants se sont réunis vers 20 h au parc Émilie-Gamelin, lieu de rassemblement qui a caractérisé les nombreuses manifestations nocturnes du printemps dernier.

Bien que plus de 1000 personnes aient signifié leur intention de participer à la manifestation sur la page Facebook de l'événement, appelée « L'Ostie de grosse manif de soir contre la hausse éternelle », ils n'étaient qu'environ une centaine à déambuler sous la pluie dans les rues de la métropole.

Dès le début de la marche, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a déclaré la manifestation illégale, puisqu'aucun itinéraire n'avait été fourni. Les policiers avaient toutefois indiqué qu'ils toléreraient la manifestation si aucun acte illégal n'était commis, précisant que le port du masque ne serait pas toléré.

Calmement, les manifestants ont arpenté les rues Berri, de Maisonneuve, Sherbrooke, Saint-Hubert, Sanguinet, Bleury et Jeanne-Mance. Vers 21 h 30, les policiers leur ont demandé « de respecter le code de la sécurité routière et de marcher sur le trottoir ».

Une personne a été arrêtée en vertu du règlement municipal (P-6) et une autre pour voie de fait sur un policier. Le SPVM ne rapporte toutefois aucun incident majeur ni aucun blessé.

La semaine dernière, 10 personnes avaient été arrêtées lors d'une manifestation semblable. Les façades d'un hôtel et d'une succursale bancaire avaient été endommagées et quatre voitures de police avaient aussi été vandalisées.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo
Manifestation nocturne du 12 mars 2013
Voyez les images