NOUVELLES
13/03/2013 04:53 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Le TSX clôture en baisse, tiré vers le bas par les titres aurifères

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mercredi sur une baisse marquée, victime d'un large désinvestissement mené par le secteur aurifère.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 134,47 points pour terminer la séance à 12 744,11 points, les opérateurs semblant se questionner sur la récente croissance des marchés, malgré la publication de solides données sur les ventes au détail aux États-Unis.

Certains analystes ont estimé que la baisse du parquet torontois témoignait du changement de sentiment des investisseurs, qui délaissent les marchés fortement liés aux ressources naturelles, comme le TSX, à la faveur des indices plus larges, comme ceux des États-Unis.

«Les mouvements d'argent montrent une suite de mouvements dans les classes d'actifs américains et pas nécessairement dans les classes d'actifs qui misent sur les matières premières», a observé Sid Mokhtari, un technicien du marché chez Marchés mondiaux CIBC.

Le dollar canadien a quant à lui retraité de 0,12 cent US à 97,34 cents US.

Les indices new-yorkais ont enregistré de légers gains, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant clôturé à un septième niveau record en autant de séances. Les marchés américains ont notamment profité de la publication de données du département du Commerce au sujet des ventes des détaillants, qui ont progressé de 1,1 pour cent — leur rythme le plus rapide en cinq mois.

Le Dow Jones a grimpé mercredi de 5,22 points à 14 455,28 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 2,8 points à 3245,12 points et que l'indice élargi S&P 500 a gagné 2,04 points à 1554,52 points.

Les marchés américains connaissent une bonne séquence depuis le début de 2013, grâce notamment aux bons résultats trimestriels dévoilés par les entreprises, à l'amélioration du marché immobilier et aux solides gains du marché de l'emploi.

Le Dow Jones a pris environ 10 pour cent depuis le début de l'année, mais cet enthousiasme est plus modéré au Canada. Avec les pertes de mercredi, le TSX affiche une hausse d'environ 2,5 pour cent depuis le début 2013.

Le secteur aurifère torontois a plongé mercredi de 2,43 pour cent, le cours du lingot d'or ayant cédé 3,30 $ US à 1588,40 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Goldcorp (TSX:G) a notamment reculé de 89 cents à 33,07 $.

Le secteur de l'énergie a pour sa part rendu 1,21 pour cent. Le cours du pétrole brut a effacé deux cents US à 92,52 $ US le baril à New York. Le titre de Cenovus Energy (TSX:CVE) a perdu 57 cents à 32,50 $.

Le groupe d'actions des télécommunications a chuté de 2,06 pour cent, l'action de BCE (TSX:BCE) ayant rendu 81 cents à 46,62 $.

Le secteur des métaux de base a reculé de 0,67 pour cent, le cours du cuivre ayant effacé trois cents US à 3,52 $ US la livre à New York. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a perdu 1,29 $ à 30,33 $.

L'action de BlackBerry (TSX:BB) a permis au TSX de limiter ses pertes. Le fabricant de téléphones a vu son action prendre 1,21 $, soit 8,16 pour cent, à 16,04 $, après avoir annoncé la vente d'un million de son nouvel appareil Z10 à un acheteur mystère.

La société de Waterloo a indiqué qu'un «partenaire établi» avait fait les achats mais avait demandé de conserver l'anonymat. Le Z10 sera disponible aux États-Unis à partir du 22 mars et plusieurs observateurs jugent que son succès au sud de la frontière sera crucial pour l'avenir de la société.

La Bourse de croissance TSXV a glissé de 3,79 points à 1115,36 points.