NOUVELLES
13/03/2013 10:28 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Inquiétude pour un prisonnier palestinien gréviste de la faim (avocat)

L'état de santé d'un Palestinien détenu par Israël, qui observe une grève de la faim par intermittence depuis des mois, se dégrade, a affirmé mercredi l'avocat du Club des prisonniers palestiniens, indiquant avoir été alerté par ses médecins israéliens.

Mais la porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne, Sivan Weizman, a assuré pour sa part à l'AFP qu'il n'y avait "aucun changement dans l'état de santé" de Samer Issaoui, traité à l'hôpital Kaplan, près de Tel-Aviv, qui "agit pour empêcher toute détérioration".

"Les médecins m'ont expliqué que le détenu risque la mort à la suite d'une défaillance cardiaque qui a arrêté la circulation des fluides dans son corps", a déclaré à l'AFP l'avocat, Jawad Boulos.

Samer Issaoui, qui avait cessé de boire pour protester contre le fait d'être enchaîné par les pieds à son lit d'hôpital, a recommencé à le faire après la levée de cette mesure, a-t-il ajouté.

La mobilisation s'est intensifiée en février en faveur des Palestiniens détenus par Israël, en particulier quatre qui observent depuis plusieurs mois une grève de la faim par intermittence pour leur libération: Samer Issaoui, Aymane Charawneh, Jaafar Ezzeddine et Tariq Qaadane.

Les deux premiers, relâchés dans le cadre de l'échange d'un millier de prisonniers palestiniens contre le soldat israélien Gilad Shalit en 2011, ont été de nouveau arrêtés pour violation des conditions de leur libération, selon Israël.

Les deux autres, arrêtés en novembre, sont en détention administrative. Ils ont suspendu le 27 février leur grève dans l'attente d'une décision de la justice militaire israélienne sur leur maintien en détention administrative, qui arrive à échéance le 21 mai.

La mort le 23 février d'un détenu, Arafat Jaradat, 30 ans, des suites de "tortures" selon l'Autorité palestinienne, de causes encore indéterminées selon Israël, a provoqué plusieurs jours d'affrontements entre manifestants palestiniens, dont des dizaines ont été blessés, et militaires israéliens.

he-sst/agr/tp