DIVERTISSEMENT
13/03/2013 04:29 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

«Game of Thrones»: Rose Leslie se sent près de son rôle de Ygritte

AP

TORONTO - Rose Leslie n'avait pas d'expérience dans le maniement d'armes ou dans la marche profondément dans la neige, mais l'actrice écossaise de 26 ans a dit avoir plongé de manière assez naturelle dans le rôle de Ygritte dans «Game of Thrones» («Le Trône de fer» en français).

La concurrence féroce à laquelle est habituée Rose Leslie en tant qu'actrice ne se compare pas à l'univers des récits fantastiques de George R. R. Martin, sur lesquels la série est basée, mais la jeune femme a tout de même senti une parenté avec son personnage dur à cuire.

«En tant que jeune actrice débutant en quelque sorte dans une industrie si difficile et compétitive, vous devez être forte. Il doit y avoir un aspect ambitieux et vous devez être solide et déterminée à votre manière», a fait valoir Rose Leslie, qui a déjà incarné des personnages féminins forts — elle était la bonne ambitieuse Gwen Dawson de la première saison de «Downton Abbey».

«Ce qui m'a frappé pour Ygritte est à quel point elle est remarquablement indépendante et persistante, et elle est une jeune femme forte et déterminée en contrôle de toute situation», a soutenu l'actrice, qui était à Toronto pour lancer une exposition itinérante sur la populaire série.

«Bien sûr, vous y mettez de l'emphase une fois que vous entrez dans le personnage, mais il n'était pas difficile de plonger dans la peau d'une femme si dominante et puissante et qui sait ce qu'elle veut.»

Ygritte est devenue l'un des personnages les plus en vus de la deuxième saison de la série, présenté lors de sa capture par Jon Snow et d'autres membres de la garde de nuit.

L'actrice écossaise a dit apprécier les aspects variés de son personnage et se plaire dans la relation improbable qui se développe entre Ygritte et Jon Snow.

Rose Leslie, qui n'a pas voulu trop s'avancer sur la prochaine saison — qui débute le 31 mars sur HBO Canada —, a soutenu que le danger sera encore plus grand pour les personnages, «défiés à l'extrême».