NOUVELLES
13/03/2013 04:03 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Données de crédit de célébrités publiées : la traque des pirates s'élargit

La poursuite de pirates ayant volé et publié des données de crédit de politiciens américains et de célébrités s'active sur au moins deux continents, et touche une entreprise du web établie à San Francisco, Cloudflare, selon les informations obtenues par l'Associated Press.

Cloudflare exploite les serveurs principaux manoeuvrés pour diriger les visiteurs vers le site web russe sur lequel les données de crédit ont été publiées, indiquent des registres. Sans ce service, peu d'internautes seraient en mesure de visiter ce site ou de voir les informations personnelles dérobées.

Une porte-parole, Carol Carrubba, a affirmé à l'AP que Cloudflare ne faisait pas de commentaires à propos de ses clients. Elle a ajouté que même si le compte d'un client est annulé, le contenu demeure en place, « bien que le site puisse se télécharger plus lentement ».

Le FBI à San Francisco n'a pas voulu préciser à l'AP si les enquêteurs avaient contacté Cloudflare pour revoir les paiements et les communications ayant été utilisés pour établir le service.

Plus tôt mercredi, trois importants bureaux de crédit, Experian, Equifax et TransUnion, avaient soutenu que les pirates n'étaient pas entrés dans des bases de données sécurisées.

La première dame des États-Unis, Michelle Obama, et le couple formé du rappeur Jay-Z et de la chanteuse Beyoncé figurent parmi les personnalités touchées.

The Associated Press

La Presse Canadienne