NOUVELLES
13/03/2013 07:45 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Combats meurtriers près de la frontière syro-libanaise (ONG)

Des combats meurtriers ont opposé mercredi les troupes régulières syriennes à des rebelles à la frontière avec le Liban dans la province de Homs, dans le centre de la Syrie, rapporte une ONG syrienne.

"Quatre combattants rebelles ont été tués lors d'accrochages avec les forces gouvernementales dans le village de Joussieh" à la frontière syro-libanaise, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des soldats ont été tués, blessés et pris en otage lors d'une attaque contre leur barrage" à Joussieh, a ajouté cette ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.

Par ailleurs, comme ces derniers jours, le quartier symbolique de Baba Amr, à Homs, a été bombardé par un avion de chasse du régime, alors que des accrochages se déroulaient à sa périphérie.

Les rebelles avaient lancé dimanche un assaut surprise sur Baba Amr, un an après sa reprise par l'armée à l'issue de plusieurs semaines de bombardements ayant fait des centaines de morts.

Une route au sud-ouest de Homs permettant de relier Damas à la côte syrienne a été fermée à cause d'accrochages et de bombardements, a aussi indiqué l'OSDH.

L'ONG a fait état en outre de la désertion de dix soldats de l'armée régulière qui se trouvaient dans la base militaire d'al-Hamidiyé, au sud de Maaret al-Noomane, une ville du nord-ouest du pays, rapporte l'OSDH.

Les dix soldats sont arrivés dans un village à l'est de Maaret-al-Noomane. Ils ont décrit aux militants, cités par l'ONG, "la très mauvaise situation" dans la base où la nourriture manque en raison des violents combats dans le périmètre du village de Hich qui empêchent l'arrivée d'aides et de renforts.

"Beaucoup de soldats du camp ont été tués ou ont fui ces dernières semaines", ont raconté les déserteurs.

Les violences à travers la Syrie ont fait mardi 110 morts, dont 26 civils, 43 rebelles et 41 soldats, selon un décompte de l'OSDH.

bur-rm/vl