NOUVELLES
13/03/2013 03:45 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Changements dans le financement des partis politiques : le maire de Gatineau a des réserves

Le maire de Gatineau s'est dit déçu, mercredi, du projet de loi 26 qu'a déposé le ministre des Affaires municipales du Québec, Sylvain Gaudreault. Le texte introduit de nouvelles règles de financement des partis politiques et des candidats, en prévision des élections municipales de l'automne 2013.

Le ministre propose, entre autres, d'abaisser de 1000 $ à 300 $ le maximum des contributions annuelles qu'un électeur peut verser à un parti ou à un candidat, en plus de baisser le plafond des dépenses électorales de 30 %.

Le maire Marc Bureau estime que de telles mesures vont davantage favoriser les partis politiques « pour la prochaine élection. [...] Parce qu'ils ont pu accumuler, à travers les trois dernières années, des sommes d'argent assez grandes. On est à six ou sept mois de l'élection. Il y a des partis politiques qui ont des réserves très importantes. Donc, ils vont pouvoir dépenser beaucoup plus », estime-t-il.

Le projet de loi 26 envisage aussi d'augmenter le remboursement des dépenses électorales à 60 % et d'assujettir les municipalités de moins de 5000 habitants à certaines dispositions législatives.