NOUVELLES
13/03/2013 05:45 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

C1/8e de finale: Malaga connaît les premiers quarts de son histoire

Malaga s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en l'emportant (2-0) face au FC Porto grâce à des buts d'Isco et Santa Cruz, mercredi à domicile, en 8e de finale retour de la Ligue des Champions.

Les Andalous, courageux et extrêmement concentrés, ont ainsi réussi à renverser le score défavorable (0-1) du match aller, en jouant la seconde période presque entièrement en supériorité numérique

Pourtant, mis sur le reculoir en début de match par le pressing élevé de leur adversaire, les hommes de Pellegrini paraissaient tout d'abord bien mal engagés.

L'équipe de Vitor Pereira se montrait alors agressive et inspirée, manquant simplement d'efficacité dans la dernière passe.

Mais vers la demi-heure de jeu, les hommes de Pellegrini trouvaient l'énergie pour remonter leurs bases. A l'issue d'un corner, Antunes sonnait le reveil de Malaga d'une puissante frappe du gauche, bien détournée par le portier Helton (36).

Le gardien brésilien était moins inspiré à la 40e, lorsqu'à la suite d'un centre-tir de Gamez, il relâchait le ballon. Saviola n'avait plus qu'à conclure, mais son but lui était refusé pour une faute inexistante de Baptista sur Helton.

Les Ciel et Blanc ne ruminaient toutefois pas cette occasion. Ils en étaient presque aussitôt récompensés grâce à un éclair de génie d'Isco: la perle de Malaga, servie aux 18 mètres, décochait une frappe somptueuse qui allait se loger dans la lucarne droite d'Helton (1-0; 43).

Au retour des vestiaires, les Dragons allaient en outre subir une avalanche de mauvaises nouvelles: Moutinho, l'âme de cette équipe, devait être remplacé sur blessure par James Rodriguez. Et à la 49e, Defour laissait ses partenaires à dix pour un deuxième carton jaune amplement mérité après une faute sur Joaquin.

Dès lors, le match se transformait en un siège des Andalous sur le but de leur adversaire. Seule la finition laissait encore à désirer: Saviola butait ainsi par deux fois sur Otamendi et Isco dévissait sa reprise sur un corner.

Finalement, les efforts de Malaga payaient tout de même quand Roque Santa Cruz, tout juste entré en jeu, trouvait la faille sur un corner tiré de la droite (77; 2-0). La tête piquée de l'ancien joueur du Bayern faisait chavirer de bonheur toute la Rosaleda.

Mais les Portugais, qui s'accrochaient à l'espoir d'un but synonyme de qualification, ne jetaient pas l'éponge. Et par deux fois, un frisson parcourait le stade quand Maicon (82) puis Jackson Rodriguez (89) marquaient avant de se voir refuser leurs buts à juste titre pour hors-jeu.

Les clubs espagnols, un temps en situation tangente, peuvent donc finalement se targuer d'une belle moisson: trois sur quatre ont obtenu leur billet pour les quarts de finale.

cle/pid