NOUVELLES
13/03/2013 07:52 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT

Affaire Magnotta: un avocat se récuse pour un soi-disant conflit d'intérêts

CP

MONTRÉAL - L'équipe juridique de Luka Rocco Magnotta continuera les procédures judiciaires en se passant des services d'un avocat, après que ce dernier eut annoncé son retrait du dossier, mercredi.

Raphael Feldstein a annoncé qu'il ne s'occuperait plus de cette affaire après que la Couronne eut soulevé la possibilité d'un possible conflit d'intérêts.

Les détails du conflit d'intérêts présumé, ainsi que d'autres preuves entendues lors des audiences préliminaires, sont sous le coup d'un interdit de publication.

Magnotta est accusé de meurtre prémédité en lien avec l'assassinat, en mai dernier, de Jun Lin, un étudiant d'origine chinoise inscrit au programme de génie à l'Université Concordia. Il fait également face à quatre autres accusations reliées à cette affaire.

Me Feldstein s'est retiré volontairement en après-midi, avant que les deux parties ne puissent débattre davantage de cette question.

Deux avocats défendent toujours Magnotta: le Torontois Luc Leclair et le criminaliste montréalais Pierre Panaccio.

Trois autres policiers ont témoigné au troisième jour de l'enquête préliminaire.

L'accusé portait des lunettes, un chandail noir et des jeans, et est demeuré impassible à l'écoute des témoignages.

Le père de Jun Lin, qui a quitté la salle d'audience en pleurs, mardi, ne s'est pas représenté mercredi. Un avocat de la famille a déclaré qu'il pourrait revenir plus tard dans la semaine.

L'enquête préliminaire déterminera s'il existe suffisamment de preuves pour intenter un procès contre Magnotta.

Un interdit de publication sur les preuves entendues jusqu'à maintenant est automatique lorsque la défense en fait la demande. Il demeure en vigueur jusqu'à ce que l'affaire soit abandonnée, ou jusqu'à la fin d'un éventuel procès.

L'enquête se poursuit jeudi.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'audience préliminaire de Luka Rocco Magnotta