NOUVELLES
12/03/2013 01:16 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

USA: plaider non coupable de l'auteur présumé de la fusillade d'Aurora

Le juge a enregistré mardi, contre l'avis de la défense qui souhaitait décider plus tard, un plaider non coupable de l'auteur présumé de la fusillade d'Aurora (Colorado, ouest des Etats-Unis) dont le procès débutera le 5 août.

L'avocat de la défense Daniel King a d'abord indiqué qu'il ne serait prêt à déposer un plaider (coupable ou non coupable) que le 1er mai ou le 1er juin, en raison des problèmes de santé mentale de son client, James Holmes.

Mais l'accusation a rétorqué qu'elle avait attendu trop lontemps. Le juge, William Sylvester, s'est rangé donc aux côtés de cette dernière, et a enregistré un plaider non coupable.

Il a fixé la date du début du procès au 5 août prochain.

Le juge avait déjà accepté de reporter au 12 mars la date de l'inculpation formelle de l'accusé, initialement prévue le 11 janvier, provoquant la colère des familles de victimes.

Le jeune homme âgé de 25 ans est accusé d'avoir fait irruption en juillet dernier dans un multiplexe d'Aurora, dans la banlieue de Denver et d'avoir ouvert le feu sur le public d'une séance de minuit de "Batman - The Dark Knight Rises", faisant 12 morts et 70 blessés.

James Holmes est poursuivi pour 166 chefs d'accusation, parmi lesquels douze meurtres avec préméditation et des dizaines de tentatives de meurtre avec préméditation pour tous les blessés. Il est également poursuivi pour détention d'explosifs et d'engins inflammables.

Des témoins ont rapporté que Holmes avaient lancé des bombes fumigènes avant d'ouvrir le feu au hasard avec plusieurs armes, dont un fusil militaire d'assaut.

Le massacre d'Aurora avait ravivé le débat sur la réglementation du port d'armes aux Etats-Unis, actuellement en débat au Congrès après une autre fusillade le 14 décembre dans une école élémentaire de Newtown (Connecticut, nord-est), où 20 enfants avaient trouvé la mort.

str-mt/are/rap