NOUVELLES
12/03/2013 10:31 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Un site affirme avoir piraté des données personnelles de Michelle Obama

Les autorités américaines ont annoncé mardi avoir ouvert une enquête sur un possible piratage de données personnelles, notamment celles de la Première dame Michelle Obama et du vice-président Joe Biden et de personnalités du spectacle (Beyoncé, Jay-Z...).

Un site internet affirme publier "des dossiers secrets", dont l'authenticité n'a pas été confirmée, sur ces personnalités de premier rang aux Etats-Unis. Son nom de domaine (.su) fait référence à celui qui était assigné à l'Union soviétique.

"Nous avons ouvert une enquête, mais nous ne commenterons pas davantage car l'enquête est en cours", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Secret Service, Max Milien, interrogé sur les revendications du site internet.

Le Secret Service est la police qui protège les hauts responsables de l'exécutif américain et leur famille, mais il est aussi compétent en matière de fraude bancaire et de contrefaçon de monnaie.

Le FBI a lui aussi ouvert une enquête, selon une porte-parole qui s'est refusée à tout commentaire sur l'authenticité des données.

La rubrique consacrée à la "First Lady" est l'une des plus étoffées. Le site publie ce qui pourrait être son numéro de sécurité sociale --donnée très sensible aux Etats-Unis--, ses numéros de téléphone et renvoie vers l'historique de ses crédits bancaires recensé par la société TransUnion.

Contactée, l'entreprise n'a pas réagi dans l'immédiat.

Ce site publie également ce qu'il présente comme des données confidentielles du ministre de la Justice américain Eric Holder, de l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton, et du directeur du FBI Robert Mueller.

Les acteurs Mel Gibson et Arnold Schwarzenegger, ou encore la starlette Paris Hilton, figurent également parmi les victimes supposées de ce site.

bur-jt/sl/lor