NOUVELLES
12/03/2013 05:16 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Taxes à Québec : des hausses inéquitables pour les gens d'affaires?

Les gens d'affaires de Québec qui contestent l'explosion de leur compte de taxes ont de nouvelles munitions. Une étude réalisée pour l'Institut de développement urbain du Québec montre que la hausse du compte de taxes des entreprises a été plus élevée que celle du secteur résidentiel depuis les fusions municipales.

Depuis 10 ans, l'assiette fiscale du secteur non résidentiel (commercial et industriel) a augmenté tandis que celle du secteur résidentiel a diminué même si ce dernier a connu une croissance plus forte.

« La contribution à la caisse dans le compte de la Ville du résidentiel a diminué de 4 % en 10 ans tandis que le non résidentiel a augmenté de 6 %. Donc il y a un différentiel de 10 % », explique Martin de Rico, le président de la firme DeRico Experts-Conseils qui a réalisé l'étude.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, réplique que c'est une erreur de comparer les entreprises et le secteur résidentiel. « Nous on a fait le choix de taxer très peu le résidentiel, à l'inflation. Alors le commercial il faut qu'il soit compétitif avec les autres villes et non pas avec le résidentiel. Ça n'a rien à voir. Et si vous comparez avec les autres villes, ils [les entrepreneurs] sont moins taxés qu'ailleurs », a déclaré le maire.

Devant la grogne des propriétaires d'entreprises de Québec qui dénonçaient des hausses brutales de leur compte de taxes, la Ville a promis au mois de février de réviser les factures de l'ensemble des commerces et industries. Les quelque 7000 gens d'affaires concernées doivent recevoir un nouveau compte de taxes d'ici la fin du mois de mars.