NOUVELLES
12/03/2013 06:22 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Six tués à Gaza en novembre éventuellement victimes de tirs palestiniens (ONU)

Jusqu'à six des Palestiniens tués en novembre pendant l'opération israélienne à Gaza ont pu avoir été victimes de tirs palestiniens, dont le bébé d'un journaliste de la chaîne britannique BBC, indique un rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU (HCDH).

Dans le rapport, le HCDH recense "174 Palestiniens tués à Gaza pendant la crise. Au moins 168 d'entre eux ont été tués par des actions militaires israéliennes, dont 101 sont considérés comme des civils, y compris 33 enfants et 13 femmes".

Parmi eux, Omar Machharaoui, 11 mois, fils de Jihad Machharaoui, a été tué au premier jour de l'opération israélienne "Pilier de Défense" le 14 novembre 2012 dans le quartier de Zeïtoun de la ville de Gaza.

La photo de son père angoissé tenant le corps du bébé enveloppé dans un linceul blanc a été largement publiée et diffusée par les réseaux sociaux. A l'époque, des organisations de défense de droits de l'Homme et des sources médicales citées par les médias, mais pas par l'AFP, avaient imputé sa mort ainsi que celle de deux adultes, dont une jeune femme, à un raid israélien.

"Le 14 novembre 2012, une femme, son enfant de 11 mois, et un Palestinien de 18 ans ont été tués apparemment par une roquette palestinienne qui est retombée avant d'atteindre Israël", selon le rapport du HCDH, qui ne nomme pas les victimes.

Cette organisation de l'ONU ajoute avoir "reçu des informations liées à un cas dans lequel deux civils, dont un enfant, ont été tués, et cinq personnes, dont trois enfants, été blessées, à la suite de ce qui semble être un tir manqué de roquette palestinienne" le 16 novembre 2012 à Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza.

Le HCDH relève d'importants écarts de bilans en fonction des sources, précisant s'être fondé pour établir le sien sur des "données fournies par des organisations palestiniennes et israéliennes".

Les hostilités entre l'armée israélienne et les groupes palestiniens de Gaza, du 14 au 21 novembre, ont coûté la vie à 177 Palestiniens, dont plus d'une centaine de civils, ainsi qu'à six Israéliens, quatre civils et deux militaires, selon un bilan établi par l'AFP à partir des sources médicales et des deux camps.

hmw-jlr/sst/agr/sw