NOUVELLES
12/03/2013 02:42 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Seins nus et fumée rose : des féministes arrêtées au Vatican

La police au Vatican a interpellé deux femmes qui ont dénudé leur poitrine devant la basilique Saint-Pierre alors que les cardinaux de l'Église sont réunis en conclave à la chapelle Sixtine pour élire le prochain pape.

Plus tôt, un groupe de femmes avaient allumé des fumigènes roses sur une colline qui fait face au Vatican, parodiant la fameuse fumée noire ou blanche qui indique si un pape est élu ou non.

Les manifestantes étaient vêtues de rose et arboraient un badge avec l'inscription «  http://scoop.radio-canada.ca/Content/images/pixel.gif Pour l'ordination de femmes prêtres http://scoop.radio-canada.ca/Content/images/pixel.gif  ».

On ignore pour l'instant l'identité des femmes arrêtées, mais les manifestations seins nus sont devenues ces dernières années la marque de commerce du groupe féministe d'origine ukrainien Femen. Le mois dernier, les membres de ce même groupe avaient tenu une manifestation similaire à Milan, alors que l'ancien chef d'État italien, Silvio Berlusconi, participait aux élections italiennes.

Plusieurs groupes de femmes s'opposent à la décision de l'Église catholique d'interdire la prêtrise aux femmes. Le Vatican explique son refus en arguant que Jésus avait choisi exclusivement des hommes comme apôtres. De leur côté, les partisans de femmes prêtres répondent que le Christ n'a agi qu'en conformité aux coutumes de l'époque.

Le pape démissionnaire Benoit XVI avait défendu pendant son règne l'interdiction faite aux femmes. Or, certains cardinaux qui assistent au conclave ont récemment évoqué la nécessité de réexaminer le rôle des femmes dans l'Église. Le cardinal argentin Leonardo Sadri, par exemple, croit que l'Église doit s'ouvrir davantage aux femmes et leur confier «  http://scoop.radio-canada.ca/Content/images/pixel.gif un rôle beaucoup plus important http://scoop.radio-canada.ca/Content/images/pixel.gif  ».