NOUVELLES
12/03/2013 11:19 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Opération SharQc: le procès de nouveau reporté

AP

Le premier des mégaprocès liés à l'opération SharQc contre les motards criminalisés a été reporté pour une troisième fois mardi matin, au Centre de services judiciaires Gouin.

Le juge James Brunton, qui entend l'affaire, a ordonné ce nouveau report des procédures en raison d'une importante question de droit à régler avant le début de la présentation de la preuve.

Retour en cour le 12 avril

Le magistrat a fixé au 12 avril la prochaine audience dans cette affaire. Ce problème de droit avait déjà été soulevé par le juge lors d'une audience le 1er mars dernier.

Ce nouveau report de la cause retarde à 2014 et peut-être même au début 2015 le premier verdict dans ce procès où neuf membres du chapitre de Sherbrooke des Hells Angels sont accusés d'avoir assassiné des rivaux durant la guerre contre les Rock Machine, entre 1994 et 2001.

Selon le magistrat, dans le meilleur des scénarios, la présentation de la preuve pourrait commencer en mai prochain et dans le pire des cas, le procès ne s'amorcerait qu'en septembre.

Mardi, le juge Brunton a d'ailleurs prévenu les jurés que ce procès pourrait durer de 12 à 18 mois.

Une preuve gigantesque 

La preuve, très volumineuse, de la poursuite dans cette affaire repose sur plus de 4 millions de fichiers informatiques. Une fois imprimée, elle aurait formé une montagne de papier de 145 kilomètres de haut.

Les 124 accusés qui seront jugés ont été divisées en cinq procès. Les accusés font face à des accusations diverses : gangstérisme, meurtre, complot pour meurtre, trafic de stupéfiants, et complot en vue de faire le trafic de stupéfiants.

En raison du nombre élevé d'accusés impliqués dans le procès ayant découlé de l'opération SharQc, les audiences ont lieu au Centre de service judiciaire Gouin, situé près du Centre de détention de Montréal. Certains accusés sont détenus depuis plus de trois ans dans l'attente de leur procès.