NOUVELLES
12/03/2013 10:00 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Les Groenlandais choisissent un nouveau gouvernement

COPENHAGUE - Les électeurs du Groenland étaient appelés aux urnes, mardi, pour combler les 31 sièges du parlement de ce territoire semi-autonome.

L'élection se déroule sur fond de débat concernant la richesse minière de la région.

Le premier ministre sortant, le gauchiste Kuupik Kleist, veut maintenir une politique de tolérance zéro concernant l'extraction minière de minerai radioactif, une conséquence directe de l'exploitation des métaux du groupe des terres rares.

Son adversaire, Aleqa Hammond, qui pourrait devenir la première première ministre du Groenland, est prête à tolérer leur exploitation.

Plusieurs Groenlandais souhaitent utiliser ces ressources pour réduire leur dépendance envers le Danemark, qui subventionne actuellement plus de la moitié de l'économie du territoire.

Le développement d'une industrie minière impliquerait toutefois l'accueil de milliers de travailleurs étrangers, un sujet très délicat parmi une population de seulement 57 000 personnes.

Un sondage réalisé la semaine dernière plaçait les deux candidats au coude à coude.