NOUVELLES
12/03/2013 02:18 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Le président du Soudan accepte une invitation à se rendre au Soudan du Sud

Le président soudanais Omar el-Béchir a accepté une invitation à se rendre au Soudan du Sud, faite par son homologue Salva Kiir, a indiqué mardi son bureau, témoignant d'une volonté d'apaiser les tensions après des heurts à la frontière entre les deux pays.

"Salva Kiir a demandé au président Béchir de venir à Juba et il a accepté cette demande", a déclaré à l'AFP a indiqué le secrétaire de la présidence chargé de la presse, Emad Sayed Ahmed.

Le président sud-soudanais a téléphoné à M. Béchir pour lui faire cette invitation, mais aucune date pour cette rencontre n'a été fixée, a-t-il précisé.

Il s'agirait de la première visite à Juba de M. Béchir depuis la déclaration d'indépendance du Soudan du Sud le 9 juillet 2011, après des accords de paix conclus en 2005 ayant mis fin à des décennies de guerre civile.

Une série de différends -- portant notamment sur le partage de la manne pétrolière et la démarcation de la frontière commune -- continuent d'opposer Juba et Khartoum.

Khartoum et Juba ont signé mardi à Addis Abeba un énième accord, qui prévoit cette fois la reprise d'ici 14 jours de la production pétrolière du Soudan du Sud, à l'arrêt depuis janvier 2012 en raison d'un différend avec le Soudan par où transit le brut.

Juba a hérité de 75% des réserves de brut du Soudan pré-sécession mais, enclavé, dépend pour l'exporter des oléoducs du Nord.

Les armées du Soudan et du Soudan du Sud ont par ailleurs annoncé lundi le retrait de leurs troupes de plusieurs zones contestées à la frontière entre les deux pays, dans une nouvelle tentative pour mettre en place une zone tampon après une année d'affrontements meurtriers.

str-it/cco/vl