POLITIQUE
12/03/2013 06:29 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Course à la direction du PLC: la demande du camp Trudeau est mal reçue

AFP/Getty Images

OTTAWA - L'un des camps rivaux de Justin Trudeau, présumé meneur dans la course au leadership du Parti libéral, a dénoncé sa tentative de prolonger le délai pour l'inscription des électeurs en vue du scrutin qui déterminera le nouveau chef de la formation.

L'équipe de la députée de Vancouver Joyce Murray a déclaré que la demande du camp Trudeau pour une telle prolongation ne laissait «rien présager de bon».

Du côté de l'équipe de M. Trudeau, on estime que le prolongement du délai est nécessaire en raison des cafouillages du parti dans l'envoi de plus de 100 000 formulaires d'inscription à des personnes s'étant enregistrées comme sympathisantes des libéraux, mais qui n'auraient pas fournis d'adresse courriel.

De deux choses l'une: les organisateurs n'ont pas demandé leur adresse à ces personnes, ou encore ils ont délibérément omis de les communiquer au parti pour empêcher des candidats rivaux de débaucher ces soutiens, a soutenu la présidente de campagne de Mme Murray, Jamie Carroll.

Dans tous les cas, a poursuivi Mme Carroll, il serait injuste que le parti décide soudainement de changer les règles du jeu.

Bien que son équipe n'accuse pas directement le camp Trudeau, Mme Carroll a déclaré que la plupart des 100 000 partisans sans adresse postale auraient été enregistrés par le meneur de la course.