NOUVELLES
12/03/2013 02:11 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Fluoration de l'eau : des opposants réclament une commission parlementaire

Des groupes environnementaux unissent leur voix pour réclamer une commission parlementaire sur la fluoration de l'eau potable au Québec.

Le Front commun pour une eau saine exige que le gouvernement fasse la lumière sur la question. Gilles Parent, naturopathe et porte-parole du regroupement, remet en cause plusieurs études favorables à la fluoration. « L'Université York en Angleterre a revu tout le domaine de la question de la fluoration de l'eau d'une façon bien rigoureuse, et la plupart des études étaient mal faites, mal contrôlées », affirme-t-il

Le Front commun souhaite que les parlementaires abordent les volets scientifiques, sanitaires, économiques et légaux de la fluoration. Pour eux, il est clair qu'il faut tenir un débat public sur le sujet.

Si la population entend leurs arguments, les opposants croient que le gouvernement Marois devra modifier la loi pour interdire la fluoration de l'eau potable comme il est inscrit dans le programme du Parti québécois.

En marge de cette conférence de presse, la députée de Richmond, Karine Vallières, déposera une pétition de près de 4000 signatures mardi après-midi à l'Assemblée nationale.

L'eau d'environ 3 % des municipalités au Québec est fluorée.

Des organismes de santé publique estiment que la fluoration de l'eau aide à prévenir la carie dentaire.