NOUVELLES
12/03/2013 08:57 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Scandale financier du CUSM: le dernier suspect, Jeremy Morris, a été arrêté lundi à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau

Agence QMI

MONTRÉAL - L'un des présumés acteurs du scandale financier du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Jeremy Morris, a été remis en liberté sous conditions et doit revenir en cour le 23 mai, a confirmé mardi la procureure de la Couronne.

Le suspect de l'opération policière Projet Lauréat a comparu au Palais de justice de Montréal mardi après-midi pour faire face à diverses accusations de fraude.

Il a dû déposer une caution de 75 000 $ et s'engager à s'abstenir de communiquer avec ses coaccusés dans le dossier en plus d'autres personnes susceptibles d'être convoquées au tribunal, a précisé la procureure de la Couronne, Marie-Hélène Giroux.

Jeremy Morris a été épinglé lundi par la Sûreté du Québec (SQ) à l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, a confirmé mardi matin l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Il rentrait au Canada en provenance des Bahamas, où il réside, selon Me Giroux. L'homme a été accusé de fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement et recyclage de produits de la criminalité.

Les autres suspects sont Arthur Porter, l'ancien numéro un du CUSM, qui est présentement en convalescence à sa résidence des Bahamas; Yanaï Elbaz, l'ancien bras droit de l'ex-directeur général, qui a déjà comparu en cour, tout comme l'ancien président-directeur général de SNC-Lavalin, Pierre Duhaime. Un ex-vice-président de SNC-Lavalin, Riadh Ben Aïssa, est quant à lui détenu en Suisse.

Jeremy Morris a jusqu'ici été présenté comme étant un administrateur de la société Sierra Asset Management qui aurait servi d'entremetteur pour les tractations illégales entre les dirigeants de SNC et ceux du CUSM.

Selon les mandats d'arrestation émis à l'endroit des cinq hommes, Pierre Duhaime et Riadh Ben Aïssa auraient notamment offert des sommes et des bénéfices à Arthur Porter et Yanaï Elbaz pour obtenir le contrat de construction du super hôpital universitaire anglophone montréalais, avec Jeremy Morris servant d'intermédiaire.