NOUVELLES
12/03/2013 06:42 EDT | Actualisé 12/05/2013 05:12 EDT

Brésil: le président du FC Barcelone visé par une plainte pour fraude (presse)

Le président du FC Barcelone Sandro Rosell est visé par une plainte pour fraude dans l'organisation du match amical Brésil-Portugal en 2008 à Brasilia, a indiqué mardi le journal Folha de Sao Paulo.

Le gouvernement du district fédéral (DF, à Brasilia) aurait payé 9 millions de reaux (plus de 3 millions d'euros) à l'entreprise brésilienne Ailanto Marketing, propriété de Rosell, pour organiser la rencontre gagnée 6-2 par le Brésil, sans qu'il n'y ait d'appel d'offres.

Selon le journal brésilien, la plainte a été déposée en février dernier et Rosell et son associée Vanessa Precht devront répondre d'accusation de falsification de document et se voient reprochés d'avoir accepté le contrat sans appel d'offres. Les délits sont passibles de huit ans de prison, a-t-on appris de même source.

En 2009, la justice s'était intéressée à des irrégularités et à des surcoûts dans l'organisation de la partie, mettant en cause également l'ex-président de la Confédération brésilienne de football (CBF), Ricardo Teixera, qui serait également lié à Ailanto.

D'après la plainte, Ailanto aurait en outre produit un faux document pour montrer sa capacité à organiser un tel événement alors que la société n'avait été créée que cinq mois avant la rencontre.

L'avocat de Rosell au Brésil, Antenor Madruga, a qualifié la plainte "d'irresponsable et honteuse", soulignant qu'Ailanto détenait bien les droits de la rencontre.

"Le gouvernement s'est engagé avec Ailanto parce que la société avait les droits du match. C'est une question de propriété et non de capacité. Ou ils achetaient les droits ou il n'y avait pas de match", a indiqué le défenseur de Rosell, qui dirige le club catalan depuis juillet 2010.

jt/nr/bm/el