NOUVELLES
11/03/2013 07:47 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Vers un nouveau parti à L'Ancienne-Lorette

Le Regroupement des payeurs de taxes de L'Ancienne-Lorette (RPTAL) a déposé lundi matin une demande officielle de reconnaissance de parti politique au Directeur général des élections du Québec (DGEQ) en prévision des élections municipales du 3 novembre prochain.

Le président du RPTAL, Alain Fortin, a tenu un point de presse devant les bureaux du DGEQ. Il dit avoir recueilli 920 signatures auprès des citoyens de L'Ancienne-Lorette.

Alain Fortin, qui est un farouche opposant au maire Émile Loranger, a d'ores et déjà fait savoir que des candidats aux postes de conseillers sont déjà pressentis. « Actuellement, je vous dirais que l'équipe est pratiquement pleine. Je suis obligé de refuser des gens pour devenir conseiller. Beaucoup de gens veulent se présenter [...] Il y a à peu près le trois quarts de l'équipe qui est déjà choisie », a-t-il dit.

M. Fortin a ajouté que son parti est maintenant à la recherche de financement. « La prochaine étape qu'on va faire, on va aller en financement. On va refaire la tournée des portes. Je vais demander aux gens de contribuer financièrement. Les gens nous ont dit qu'ils étaient prêts à contribuer », a fait savoir M. Fortin. Ce dernier souhaite amasser 25 000 $. « Avec ça, on devrait être en mesure de faire quelque chose d'intéressant puis d'être présent dans notre ville. »

Quant à lui, le maire de L'Ancienne-Lorette laisse toujours planer le doute quant à son avenir politique.

Émile Loranger avait dit en janvier qu'il tiendrait compte de plusieurs facteurs avant de prendre une décision, même si son parti, Équipe Loranger, a déposé une demande d'autorisation auprès du DGEQ pour les prochaines élections municipales.