NOUVELLES
11/03/2013 12:10 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Syrie: combats à Homs et inquiétude pour le sort de civils

Les soldats syriens ont utilisé des mitrailleuses lourdes et lancé au moins une frappe aérienne contre un quartier de la ville centrale de Homs, dont les rebelles disaient s'être emparés la veille.

Des résidents ont rapidement fui les lieux, emportant leurs biens et leurs enfants.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, a fait état de combats dans le secteur de Baba Amr. Ce quartier pauvre, dans la partie sud-ouest de la troisième ville syrienne en importance, s'est retrouvé au cœur de la naissance de l'insurrection contre Bachar Al-Assad il y a deux ans.

Les forces gouvernementales avaient pris le contrôle de Baba Amr le 1er mars 2011. Mais un militant joint à Homs a indiqué que les rebelles y sont revenus dimanche, s'emparant rapidement de la majeure partie du quartier après avoir capturé sept points de contrôle de l'armée. Le gouvernement a répliqué lundi en bombardant le quartier.

Quelle aide pour les rebelles?

À Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se sont rencontrés pour discuter de solutions à la crise syrienne. Ils devraient notamment évoquer un allègement de l'interdit qui pèse sur les ventes d'armes à la Syrie, de manière à permettre aux rebelles de s'armer plus facilement.

Plusieurs diplomates européens croient toutefois qu'un afflux d'armes ne fera qu'aggraver la situation.

L'ONU s'inquiète pour les civils

Par ailleurs, le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a reproché lundi aux combattants de la guerre civile syrienne de ne pas faire assez pour protéger les civils.

L'agence onusienne prévient que la Syrie, la région et des millions de civils seront condamnés à un avenir inimaginable si ce conflit sans cesse plus violent n'est pas bientôt résolu.

Elle accuse les forces gouvernementales de s'en prendre aux civils qui font la file pour acheter du pain ou qui participent à des funérailles, tandis que les rebelles continuent à transformer des lieux protégés - comme les mosquées - en bases et en dépôts de munitions.

Le conseil estime que les deux parties témoignent d'un respect insuffisant envers la protection de la population civile.

Incendie dans un camp de réfugiés syrien en Jordanie

Un incendie qui s'est déclaré dans le camp de réfugiés syriens de Zaatari, en Jordanie, a coûté la vie à un homme de 40 ans en plus de causer des blessures à ses deux enfants de 7 et 12 ans. La Jordanie affirme accueillir quelque 425 000 réfugiés syriens sur son territoire.

La branche d'Al-Qaïda en Irak a revendiqué lundi l'attentat qui a coûté la vie à 48 soldats syriens et 9 gardes irakiens le mois dernier, dans la province occidentale d'Anbar. Les soldats syriens s'étaient réfugiés en Irak pour échapper à l'assaut des insurgés. Les forces irakiennes les reconduisaient en Syrie quand ils sont tombés dans une embuscade.

Enfin,  le ministre turc de l'Intérieur a reproché aux services de renseignements syriens et à l'armée syrienne d'avoir trempé dans l'attentat à la voiture piégée qui a fait 14 morts à un poste frontalier le mois dernier. Il a aussi annoncé, lundi, l'arrestation de cinq suspects, soit quatre Syriens et un Turc.

Associated Press