NOUVELLES
11/03/2013 02:31 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Opération charme dans le Sud-Ouest ontarien

La nouvelle première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a visité la région de Windsor, lundi, pour la première fois depuis la formation de son Cabinet le mois dernier. Elle a rencontré la communaute d'affaires de Windsor et des travailleurs du secteur manufacturier.

Les observateurs prévoient une chaude lutte dans cette région entre les libéraux et les néo-démocrates pour le siège laissé vacant par la démission de l'ex-ministre des Finances Dwight Duncan.

La première ministre Wynne n'a pas encore annoncé la date d'une possible élection partielle dans la circonscription de Windsor-Tecumseh. Selon nombre d'analystes, son gouvernement minoritaire pourrait tomber au printemps, menant à des élections générales, avant qu'une partielle n'ait lieu.

Lundi, la nouvelle chef libérale a visité une usine, en plus de prononcer une allocution devant une centaine de gens d'affaires et de travailleurs du secteur manufacturier, mettant l'accent sur l'importance de cette industrie et la nécessité d'inciter les jeunes à rester dans la région, en plus d'en attirer d'autres.

Mme Wynne, qui a qualifié Windsor de « secret le mieux gardé en Ontario » a mentionné que son gouvernement continuerait à soutenir la recherche et à aider les entreprises à rester concurrentielles, mais sans prendre d'engagements concrets.

Le taux de chômage dans la région de Windsor demeure l'un des plus élevés au pays. Il s'établissait à 9,2 % en février dernier.

Le député néo-démocrate d'Essex, Taras Natyshak, croit que quelques visites à Windsor ne suffiront pas pour constater l'ampleur du dommage qu'ont subi les travailleurs de la région.