NOUVELLES
11/03/2013 12:12 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Nigeria: les 2 Libanais ne sont pas dans la vidéo d'otages tués (ministre)

Le chef de la diplomatie libanaise Adnane Mansour a affirmé lundi n'avoir toujours aucune information sur le sort des deux Libanais enlevés au Nigeria, mais a précisé qu'ils ne figuraient pas parmi les cadavres présentés comme ceux d'otages dans une vidéo des ravisseurs.

Intitulée en arabe "Mort des sept otages chrétiens au Nigeria" avec un communiqué en anglais annonçant leur exécution en-dessous, la vidéo, floue et sans son, mise en ligne sur YouTube et visionnée par l'AFP, semble montrer au moins quatre des sept personnes enlevées le 16 février par le groupe Ansaru.

Deux Libanais, deux Syriens, un Grec, un Italien et un Britannique travaillant pour la société libanaise de construction Setraco avaient été kidnappés sur un chantier dans l'Etat du Bauchi (nord).

Interrogé par l'AFP à Beyrouth, M. Mansour a affirmé qu'"après visionnement de la vidéo, il apparaît que les deux Libanais ne figurent pas parmi les cadavres montrés".

"Les contacts se poursuivent entre l'ambassade du Liban et le ministère de l'Intérieur du Nigeria pour connaître le sort des Libanais" Imad Andari et Carlos Abou Aziz, a-t-il ajouté, en soulignant ne pas disposer "d'informations confirmées sur leur sort".

Les autorités nigérianes n'ont pas confirmé la mort des otages.

Le nord du Nigeria est souvent secoué par des attaques menées par des islamistes, qui ont déjà fait plusieurs centaines de morts, mais, si elle confirmée, il s'agirait de l'exécution d'otages étrangers la plus importante dans ce pays.

Ansaru est considéré comme une faction du groupe islamiste nigérian Boko Haram, tenu pour responsable de la mort de centaines de personnes dans des attaques menées depuis 2009 dans le nord et le centre du Nigeria.

kf-rd/tp/cco