NOUVELLES
11/03/2013 07:59 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Moins du tiers des partisans du PLC sont inscrits en vue du vote

Moins du tiers des presque 300 000 membres et sympathisants qui se sont engagés à choisir le prochain chef du Parti libéral du Canada se sont officiellement inscrits en vue du scrutin.

À trois jours de la date limite, seulement 89 000 s'étaient inscrits, lundi soir.

Les membres et les sympathisants ont jusqu'à jeudi pour s'inscrire afin d'avoir le droit de vote.

La semaine dernière, le PLC avait affirmé que 294 000 personnes avaient manifesté leur intérêt au fil du déroulement de la campagne à la direction.

La plupart ont adhéré gratuitement, profitant de la nouvelle catégorie de sympathisants. L'objectif était d'élargir la base du Parti libéral et de ne plus compter uniquement sur les membres officiels détenteurs de cartes.

Même si seulement une fraction des sympathisants sont passés à l'étape suivante, une porte-parole du PLC, Sarah Bain, a assuré que le parti était satisfait du nombre de gens inscrits.

Selon Mme Bain, le parti a constaté une « saine poussée » au chapitre des inscriptions alors que plane la tombée de jeudi.

Au sein du cercle du Parti libéral, certaines personnes ont suggéré de retarder l'échéancier, mais Mme Bain a précisé qu'une telle décision relevait du conseil d'administration du parti et du comité du leadership.

Aux yeux des dirigeants du parti, la journée de jeudi « représente un échéancier majeur », a ajouté Mme Bain.

Peu importe le nombre de personnes qui finiront par voter, le chef intérimaire du PLC, Bob Rae, a déclaré la semaine dernière que la nouvelle catégorie des simples sympathisants peut déjà être qualifiée de réussite.

Néanmoins, le fait que deux tiers des sympathisants ne se soient toujours pas inscrits laisse croire que ces gens ne sont que très peu attachés au parti et pourraient être peu utiles à l'avenir.

Le clan de Justin Trudeau dit avoir recruté pas moins de 165 000 partisans et a déployé une importante équipe de bénévoles pour s'assurer que tous ces gens s'inscrivent.

Mais le nombre d'inscrits tend à démontrer que même le favori de la course a de la difficulté à motiver ses partisans à s'inscrire, et à voter durant la semaine du 6 avril.