NOUVELLES
11/03/2013 03:12 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Mines Aurizon a adopté un nouveau régime de droits des actionnaires

VANCOUVER - Le conseil d'administration de Mines Aurizon (TSX:ARZ) a annoncé lundi avoir adopté un nouveau régime de droits des actionnaires, affirmant vouloir ainsi empêcher Alamos Gold (TSX:AGI) d'utiliser son droit de vote pour défaire une meilleure offre publique d'achat provenant d'une société rivale.

Alamos contrôle déjà 16 pour cent d'Aurizon et a proposé d'acheter le reste des actions de la société minière de Vancouver.

Le conseil d'Aurizon appuie plutôt une offre rivale faite par Hecla Mining et a affirmé que son nouveau régime de droits assurerait aux actionnaires d'être traités de façon équitable.

Les propos tenus par le chef de la direction d'Alamos, John McCluskey, le 5 avril lors d'un interview accordé à la station de télévision BNN, laissent entendre que son entreprise cherche à mettre la main sur suffisamment d'actions pour couper l'herbe sous les pieds de Hecla, a indiqué Aurizon.

Alamos a renoncé à une condition selon laquelle au moins les deux tiers des actions d'Aurizon devaient être déposées. Cela veut dire que l'entreprise sera en mesure de torpiller toute offre avec moins de la moitié des actions d'Aurizon.

Il y a une semaine, Hecla Mining a fait une offre amicale pour Aurizon évaluée à 796 millions $. Cependant, la partie en espèces de cette somme n'est que de 513,6 millions $.

Le chef de la direction d'Aurizon, George Paspalas, a estimé que l'offre soumise par Hecla était supérieure à celle d'Alamos. Il a expliqué que la première impliquait davantage d'espèces que l'autre, ajoutant qu'une union entre Hecla et Aurizon était plus logique à long terme.

L'offre en espèces et actions faite par Hecla, évaluée à 4,75 $ par action d'Aurizon, est de 10 cents supérieure à celle d'Alamos, évaluée à 4,65 $ par action au moment de son annonce.

À la Bourse de Toronto, lundi, les actions de Mines Aurizon ont clôturé à 4,51 $, en baisse de quatre cents par rapport à leur précédent cours de clôture.